Une brossée dans la tchiaffe

Pas beaucoup de ces bestiôles qui bondissent avait répondu « Ben sûr » au traditionnel affrontement d’été face à nos potes du Inline La Tour-de-Peilz. Chnouffe, Commotion, Krikrak, Scoubi et Maman formaient donc le noyau mou du HCK, renforcés par le Fribourgeois mais néanmoins sympa et excellent Kiki et par le revenant de nulle part Têtard. En plus de ces athlètes hors-pairs, Luc (#1) et Nemo (#32) avaient eu la chaleureuse gentillesse de venir nous filer un coup de pouce pour ce match, tout comme deux de nos adversaire que nous nommerons ici « les Rouges ». Un remerciement à notre supporter-coach-portier-photographe Moteur qui n’a malheureusement pas pu s’aligner a cause d’une nuque un peu briquée sans rien de grave.

Alors qu’il y a une année la partie était du waterhockey dans une immense gouille, cette année c’est une tchiaffe qui nous attendait au stade. C’est donc avec peine que le HCK revisité est arrivé au bout du premier tiers avec 3 goals dans les dents, mais aussi 3 litres de flotte dans l’équipement. Le deuxième tiers commençait tip top par un but de Krikrak qui relançait totalement le HCK dans un match il faut l’avouer, un poil déséquilibré. La fin de ce tiers nous permit de nous en ramasser 3 autres pour arriver à la deuxième pause sur le score de 6-1. Le troisième tiers commence de la même façon que le deuxième par un but de Chnouffeur qui reprend superbement un centre effectué tout en cupessant par Têtard. Le match se terminera sur le score peu flatteur de 9-2 mais dans une très bonne ambiance qui nous rappelle que l’attente avant de retrouver la glace est encore longue, mais qu’on ne peut que se réjouir d’être en octobre.

IHC La Tour-de-Peilz – HC Kangaroos 9-2 (3-0, 3-1, 3-1)

3-1 Krikrak
6-2 Chnouffeur (Têtard)

Pénalités : aucune

Gardien : Maman
Défenseurs : Kiki, Krikrak
Attaquants : Commotion, Chouffeur, Scoubi, Têtard
[ngg_images gallery_ids= »5″ display_type= »photocrati-nextgen_basic_thumbnails »]

A propos 2dm

Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. ET je vous merde ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.